Partager cette offre d’emploi

Spécialiste principal(e), Égalité et inclusion économique

 

Grade: P5  

No. du poste: RAPS/1/2022/WORKQUALITY/02
Date de publication: 5 mai 2022
Date de clôture (minuit, l'heure de Genève): 6 juin 2022

 

Job ID: 8122 
Département: WORKQUALITY 
Unité: GED 
Lieu d'affectation: Genève   
Type de contrat: Durée déterminée 


 

Peuvent participer:

  • Les candidats/tes internes du BIT, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l'annexe I du Statut du personnel du BIT.
  • Les candidats/tes externes.

 

Les candidats/tes ayant plus de cinq années de services continu au sein de l'organisation sont encouragé(e)s à postuler.  .

 

Les candidatures des fonctionnaires qui ont atteint leur âge de retraite tel que défini dans l'article 11.3 du Statut du personnel au plus tard le 31 décembre 2017, ou qui ont déjà quitté le BIT suite à leur retraite ou leur retraite anticipée ne seront pas prises en considération.

 

Le BIT attache une grande importance à la diversité parmi son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons aussi celles de personnes handicapées. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d'un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org.

 

L'OIT accueille les candidats ayant une expérience de travail au sein des mandants de l'OIT (gouvernements, organisations d'employeurs et d'entreprises, et organisations de travailleurs).

 

Les candidatures émanant de personnes originaires d'Etats Membres non représentés ou sous-représentés ou d'Etats Membres amenés à le devenir prochainement retiendront particulièrement l'attention. On trouvera la liste des pays concernés ici:  https://jobs.ilo.org/content/non--and-under-represented-member-States-FR/?locale=fr_FR

 

Outre les entretiens et épreuves que tout candidat peut être tenu de passer, la réussite du Centre d'évaluation du BIT est requise pour tout candidat externe ou tout candidat interne postulant à une catégorie supérieure.

 

Nonobstant les considérations générales énoncées dans le statut du personnel de l'OIT, le présent avis de vacance de poste est le seul document faisant autorité en ce qui concerne les qualifications requises pour ce poste. Les qualifications minimales requises ont été déterminées en fonction des fonctions et responsabilités spécifiques de ce poste.

 

Les exigences linguistiques spécifiques pour ce poste sont détaillées ci-dessous. Toutefois, les candidats qui postulent à des postes vacants de la catégorie des services organiques, qui n'ont pas encore accompli avec succès leur période de stage au sein du BIT et dont la langue maternelle n'est pas l'une des langues de travail du Bureau (français, anglais et espagnol), doivent posséder une connaissance pleinement satisfaisante d'au moins une des langues de travail du BIT. S'ils sont nommés, ils peuvent être tenus d'acquérir la connaissance d'une deuxième langue de travail du Bureau au cours de leurs premières années de service.

Introduction

Le poste est à pourvoir dans le Service des questions de genre, de l’égalité, de la diversité et de l’inclusion, qui relève du Département des conditions de travail et de l’égalité (WORKQUALITY). GEDI est chargé de promouvoir l’égalité entre les sexes, la non-discrimination et le respect de l’inclusion et de la diversité dans le monde du travail. GEDI aborde les questions d’égalité entre les sexes et de non-discrimination de manière globale afin de soutenir les lois, politiques et institutions destinées à combattre efficacement la discrimination au travail fondée sur toute une série de motifs, y compris la discrimination multiple et croisée. GEDI est chargé de diriger les efforts déployés à l'échelle du Bureau pour mettre en œuvre les programmes porteurs de changements en faveur de l’égalité, de la diversité et de l’inclusion tels que prévus par la Déclaration du centenaire de l'OIT pour l'avenir du travail, 2019 (Déclaration du centenaire) et l’appel mondial à l’action en vue d’une reprise centrée sur l’humain qui soit inclusive, durable et résiliente pour sortir de la crise du COVID19 (l’appel mondial à l’action). Fondée sur les normes internationales du travail, ainsi que sur les principes et valeurs de l'OIT, GEDI promeut l'égalité des sexes et les droits des personnes en situation de handicap, des personnes vivant avec le VIH, des peuples autochtones, des minorités ethniques, des personnes racialisées et des travailleurs LGBTI+. L’une des activités principales du Service consiste à prévenir et à combattre la violence et le harcèlement en tant que forme grave de discrimination et à défendre le droit de toute personne d’évoluer dans un monde du travail exempt de violence et de harcèlement, tel que consacré par la convention (n° 190) sur la violence et le harcèlement, 2019. En tant qu’organisation coparrainant l'ONUSIDA, et dans le cadre de sa collaboration avec la Division du travail de l'ONUSIDA, l'OIT est l'institution chef de file pour les politiques et programmes relatifs au VIH sur le lieu de travail et est représentée par le service. Ce dernier dirige le Réseau mondial de l'OIT sur l'égalité des sexes ainsi que la Stratégie pour l’inclusion des personnes handicapées au sein de l'OIT. Il soutient également le Réseau mondial sur l’entreprise et le handicap et la Coalition internationale pour l'égalité salariale (EPIC). En outre, le service représente le Bureau dans des forums du système des Nations Unies tels que la Commission de la condition de la femme et le Groupe d'appui interorganisations pour l’Instance permanente sur les questions autochtones, et dirige le pilier Intersectionnalité du Réseau des Nations Unies pour la lutte contre le racisme et la protection des minorités. 

.

L'inclusion et l'autonomisation économiques et sociales sont une condition préalable à un programme porteur de changements en faveur de l’égalité, de la diversité et de l’inclusion. Le/la titulaire du poste sera chargé(e) de diriger les travaux du service sur les aspects économiques et sociaux de l'égalité et de la non-discrimination, en mettant particulièrement l'accent sur le rôle des politiques industrielles, de l'emploi, macroéconomiques, des politiques actives du marché du travail et d'autres politiques et interventions pertinentes pour faire progresser un programme porteur de changements et intégrant les considérations de genre en matière d'égalité, de diversité et d'inclusion. Ces travaux seront essentiels pour remédier aux inégalités croissantes révélées par la pandémie de COVID-19 et pour renforcer la résilience des travailleurs, y compris face à de futures pandémies. 

 

Le/la titulaire du poste dirigera les travaux du service sur le VIH et le sida, notamment en apportant son concours sur des questions de fond et de politique, dans le cadre de la coopération interinstitutions au sein du système des Nations Unies. Le/la spécialiste principal(e) chargé(e) des questions relatives à l’égalité et à l’inclusion économique, travaillera avec d'autres domaines techniques traités par le service et le département, en renforçant une approche intégrée et intersectionnelle de l'égalité et de la non-discrimination. Le/la titulaire du poste relèvera de la cheffe du service, GEDI. 

Tâches spécifiques

1.     Développer, diriger et opérationnaliser, en collaboration avec les autres unités techniques du service et à l'intérieur et à l'extérieur du département et sur le terrain, le programme porteur de changements en faveur de l’égalité, de la diversité et de l’inclusion sur le marché du travail, tel que défini dans l'appel mondial à l'action, qui vise notamment à éliminer la violence et le harcèlement dans le monde du travail ainsi que la discrimination fondée sur la race, la couleur, le sexe, la religion, l’opinion politique, l’ascendance nationale et l’origine sociale. L’appel demande également que l’on tienne compte de la situation et de la vulnérabilité particulières des migrants, des peuples autochtones et tribaux, des personnes d’ascendance africaine, des minorités ethniques, des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes vivant avec le VIH/sida, en mettant l'accent sur l'inclusion sociale et économique et l'autonomisation des groupes défavorisés, dans le cadre d'une approche fondée sur les droits. 
2.    Planifier, diriger et superviser les travaux de l'unité technique chargée de contrôler les travaux sur le VIH et le sida au siège et sur le terrain, en favorisant le développement, la collaboration et le bien-être du personnel. Veiller à ce que le personnel utilise au mieux les ressources dont il dispose, y compris en assurant l'utilisation efficace et en temps voulu du cadre de suivi du comportement professionnel et des mécanismes d’information en retour.
3.    Contribuer à la préparation et à la mise en œuvre des activités pertinentes du programme et budget, en établissant et en suivant les programmes de travail, et en veillant à produire des résultats de qualité en temps voulu et dans les limites budgétaires convenues.
4.    Coordonner les conseils et les contributions sur les stratégies d'inclusion et d'autonomisation économiques et sociales, en collaboration avec les autres domaines thématiques du service et du Département, notamment en ce qui concerne les opportunités et les résultats pour les femmes, les minorités ethniques, les peuples racialisés et autochtones, les personnes en situation de handicaps, les personnes vivant avec le VIH et les travailleurs LGBTI, en utilisant une analyse intersectionnelle ; et collaborer étroitement avec les collègues responsables des questions juridiques concernant l'égalité et la non-discrimination au sein du service. 
5.    Évaluer les besoins des mandants de l'OIT et leur donner des conseils, en collaboration avec les départements et les bureaux extérieurs concernés sur les politiques économiques et sociales et les interventions visant à améliorer l'inclusion des groupes défavorisés sur les marchés du travail, notamment en faisant progresser leur organisation et leur représentation et en promouvant le rôle du dialogue social, et par le biais d’activités visant à supprimer les lois et pratiques discriminatoires.

.

6.    Concevoir et mettre en place des programmes de renforcement des capacités en collaboration avec le Centre de Turin si nécessaire, à l'intention des gouvernements, des organisations d’employeurs et de travailleurs et des autres parties prenantes concernées visant à promouvoir l'égalité par l'inclusion sociale et économique et l'autonomisation. Concevoir et préparer, ou superviser la préparation, pour les mandants de l'OIT et d'autres parties prenantes, de documents facilement accessibles, tels que des notes d'orientation, des outils et d'autres ressources documentaires sur le sujet.
7.    Mobiliser des ressources et fournir un soutien et un appui technique, et coordonner de manière substantielle les activités et les résultats de la coopération pour le développement sur l'inclusion sociale et économique et l'autonomisation des groupes défavorisés, y compris les personnes vivant avec le VIH.
8.    Assurer la participation de l'OIT, en tant que partenaire actif et visible au sein du système des Nations Unies dans les domaines de l’égalité et de la non-discrimination, en particulier dans le cadre de l'ONUSIDA, et promouvoir les normes internationales du travail et les stratégies et priorités de l'OIT au sein du système des Nations Unies, notamment par le biais de partenariats interinstitutions et multipartites.
9.    S’acquitter des autres tâches pertinentes demandées.

 

Ces tâches spécifiques complètent la description générique établie par le BIT pour ce poste, à savoir:

Tâches génériques

  1. Diriger, organiser, planifier, superviser et contrôler le travail d’une unité technique (y compris les fonctions de direction).
  2. Concevoir et promouvoir une vaste gamme de programmes spéciaux relatifs à des domaines spécifiques. Ces tâches incluent l’analyse de données complexes et contradictoires, de statistiques, d’informations ou de principes directeurs. Le titulaire doit, dans ce dessein, applique de façon exhaustive, les principes d’une spécialisation technique reconnue.
  3. Mettre au point et réviser un cadre institutionnel dans lequel les partenaires sociaux puissent, dans les meilleures conditions, améliorer, mettre en œuvre et évaluer des programmes d’action de l’organisation efficaces et équitables.
  4. Assumer l’entière responsabilité de l’élaboration de politiques. Donner des avis aux mandants de l’organisation, en ce qui concerne le renforcement institutionnel, l’application des normes de l’organisation et la promotion des activités de coopération technique.
  5. Concevoir des projets, revoir les propositions, formuler, réviser et présenter des propositions de projets et négocier le financement.
  6. Évaluer l’efficacité et l’efficience des activités de projet.
  7. Diriger des missions consultatives techniques.
  8. Organiser des séminaires, ateliers et réunions techniques.
  9. Préparer des projets de recommandations et de lignes directrices qui feront l’objet de discussions et qui seront ensuite adoptées comme des recommandations de l’organisation relatives aux domaines techniques pertinents.
  10. Rédiger des manuels et des guides de formation dans des domaines pertinents.
  11. Diffuser des informations relatives aux programmes au moyen de publications et de communiqués de presse. Assurer la représentation à l’occasion de réunions avec les organismes donateurs, dans les forums internationaux, régionaux et nationaux et réaliser des campagnes de sensibilisation.
  12. Suivre et coordonner les recherches effectuées par les responsables techniques de rang inférieur et les collaborateurs extérieurs.
  13. Apporter une contribution technique aux documents du bureau (réunions sectorielles, commissions techniques, réunions régionales et rapports de conférences, rapport du Directeur Général à la CIT).

Qualifications requises

Formation

Diplôme universitaire supérieur en économie, droit, politiques publiques, sciences sociales ou dans un autre domaine pertinent.

Expérience

Dix à quinze ans d'expérience, dont au moins sept ans au niveau international dans le domaine de l'égalité et de la non-discrimination, et une expérience avérée de publications pertinentes.

Langues

Excellente maîtrise d'une des langues officielles (anglais, français, espagnol) de l'Organisation et connaissance pratique d'une deuxième langue officielle. L'une de ces langues doit être l'anglais. 

Compétences

En plus des compétences essentielles du BIT, ce poste requiert:

Compétences techniques

Expertise technique avérée et reconnue dans la promotion de l'égalité et de la non-discrimination et dans la promotion de la diversité et de l'inclusion, notamment en élaborant de nouvelles méthodes, de nouveaux concepts, de nouvelles approches et de nouvelles techniques ; expérience avérée dans la fourniture de conseils sur le choix des politiques ; expertise technique avérée pour mener des recherches et développer des réseaux de recherche ; capacité à préparer des rapports stratégiques dans le domaine concerné pour l'élaboration de programmes, et capacité à développer et à gérer de grands projets. Capacité d’analyser les questions de genre et d’encourager l'adoption de politiques tenant compte de la problématique hommes-femmes et des différences culturelles, ainsi que de fournir une assistance technique; aptitude à traiter des questions politiquement sensibles ; compétences solides et avérées en matière de communication orale et écrite.

Compétences comportementales

​​​​​​​Capacité de constituer des réseaux à l'intérieur et à l'extérieur de l’Organisation et de travailler en collaboration avec les collègues et les partenaires afin d'atteindre les objectifs communs, en encourageant la coopération. Assumer ses responsabilités et accepter de rendre des comptes. Excellentes qualités relationnelles, tact, discrétion, respect de la confidentialité et diplomatie. Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et à adopter un comportement non discriminatoire et sensible aux considérations de genre.

 


 

Conditions d'emploi

  • Tout engagement et/ou prolongation de contrat est soumise au Statut du personnel et autres règles internes en vigueur. Toute offre d'emploi du BIT est subordonnée à la certification par le/la Conseiller/ère médical(e) du BIT selon laquelle l'intéressé est médicalement apte à remplir les exigences inhérentes et spécifiques du poste offert. Afin de confirmer une offre du BIT, le/a candidat(e) retenu(e) devra subir un examen médical.
  • Le contrat initial sera émis pour une période de vingt-quatre mois.
  • Le/la candidat(e) externe retenu(e) sera en période probation pour les deux premières années de son affectation.
  • Toute extension de contrat au-delà de la période probatoire est sujet à une conduite et performance satisfaisantes.

Pour plus d'informations sur les conditions d'emploi, veuillez consulter: https://jobs.ilo.org/content/International-FR/?locale=fr_FR.

 

Information importante

Les fonctionnaires de la catégorie des services généraux intéressés par ce poste sont informés que, s'ils sont sélectionnés, ils se verront offrir le traitement et les indemnités applicables au grade du poste auquel ils postulent, ce qui peut entraîner des modifications substantielles de leur rémunération nette. Conformément à l'article 3.4 du statut du personnel du BIT, le traitement d'un fonctionnaire, lors de sa promotion, ne peut en aucun cas être supérieur au traitement maximal du grade auquel il a été promu. Pour toute question ou précision, veuillez contacter votre partenaire RH à l'adresse suivante : hrpartner@ilo.org

 

Processus de recrutement

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT, ILO Jobs, à l'adresse suivante :  https://jobs.ilo.org/?locale=fr_FR. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

 

L'évaluation (qui peut inclure une ou plusieurs épreuves écrites et d'un entretien préalable basé sur les compétences) et les entretiens auront lieu, en principe, pendant les 3 à 4 mois suivant la date de clôture. Les candidat(e)s sont prié(e)s d'assurer leur disponibilité en cas de pré-sélection.

 

En fonction de la localisation et de la disponibilité des candidats, des assesseurs et des membres des jurys d'entretien, le BIT se réserve le droit d'utiliser des technologies de communication comme Skype, la vidéo ou la téléconférence, l'email, etc. afin de procéder à l'évaluation des candidats au cours des différentes étapes du processus de recrutement, y compris le centre d'évaluation, les tests techniques ou les entretiens.

 

Alerte à la fraude

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l'entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant des adresses email différentes de celles du BIT - ilo@.org - ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n'a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.