Partager cette offre d’emploi

Spécialiste technique de la sécurité et santé au travail

 

Grade: P4  

No. du poste: RAPS/2/2020/AF/01
Date de publication: 10 juillet 2020
Date de clôture (minuit, l'heure de Genève): 10 août 2020

 

Job ID: 3964 
Département: BR-Afrique 
Unité: BP-Alger 
Lieu d'affectation: Alger   
Type de contrat: Durée déterminée 


 

Peuvent participer:

  • Les candidats/tes internes du BIT, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l'annexe I du Statut du personnel du BIT.
  • Les candidats/tes externes.

 

Les candidats/tes ayant plus de cinq années de services continu au sein de l'organisation sont encouragé(e)s à postuler.  .

 

Les candidatures des fonctionnaires qui ont atteint leur âge de retraite tel que défini dans l'article 11.3 du Statut du personnel au plus tard le 31 décembre 2017, ou qui ont déjà quitté le BIT suite à leur retraite ou leur retraite anticipée ne seront pas prises en considération.

 

Le BIT attache une grande importance à la diversité parmi son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons aussi celles de personnes handicapés. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d'un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org.

 

L'OIT accueille les candidats ayant une expérience de travail au sein des mandants de l'OIT (gouvernements, organisations d'employeurs et d'entreprises, et organisations de travailleurs).

 

Les candidatures émanant de personnes originaires d'Etats Membres non représentés ou sous-représentés ou d'Etats Membres amenés à le devenir prochainement retiendront particulièrement l'attention. On trouvera la liste des pays concernés ici:  https://jobs.ilo.org/content/non--and-under-represented-member-States-FR/?locale=fr_FR

 

Outre les entretiens et épreuves que tout candidat peut être tenu de passer, la réussite du Centre d'évaluation du BIT est requise pour tout candidat externe ou tout candidat interne postulant à une catégorie supérieure.

Introduction

Le poste de spécialiste technique de la sécurité et de la santé au travail (SST) est à pourvoir au sein du bureau de pays de l’OIT pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie (BP-Alger) situé à Alger.  

 

Le/la spécialiste technique devra assumer la responsabilité de toutes les activités liées à la SST dans les pays couverts par l’Equipe d’appui technique de l’OIT au travail décent pour l’Afrique du Nord (ETD-Le Caire). Il/elle dirigera la conception, la planification et l’exécution de toutes les activités techniques de la SST en mettant l’accent sur les services consultatifs techniques et généraux de haut niveau à offrir aux mandants tripartites et sur les conseils à donner pour les nouvelles stratégies politiques et approches de la SST. Plus précisément, le/la spécialiste technique sera chargé(e) d’élaborer des directives et recommandations et de prendre des initiatives visant à sensibiliser la sous-région aux questions de la SST et à promouvoir la ratification des conventions pertinentes et l’élaboration de programmes nationaux de la SST/le renforcement de systèmes nationaux de la SST conformément à la stratégie et approches du BIT.  Il /elle sera chargé(e) d’élaborer des directives destinées à renforcer les politiques, programmes et institutions de la sous-région et à promouvoir des mesures de prévention efficaces, en mettant l’accent sur la réduction des accidents du travail et des maladies professionnelles et sur l’amélioration du milieu de travail.  

 

Le/la spécialiste technique relève du directeur du BP-Alger à des fins administratives avec la supervision et la coordination techniques du directeur de l’ETD-Le Caire. Il/elle reçoit des conseils techniques du Service de l’administration du travail, de l’inspection du travail et de la sécurité et santé au travail au sein du Département de la gouvernance et du tripartisme au siège.  

Tâches spécifiques
  1. Effectuer des missions consultatives techniques dans les pays de la sous-région et donner aux gouvernements et aux organisations d’employeurs et de travailleurs des conseils sur l’élaboration, la formulation et l’exécution des profils, politiques et programmes de la SST, et sur l’application des principes énoncés dans les conventions et recommandations pertinentes de l’OIT et dans la stratégie globale en matière de la SST.
  2. Conseiller les autorités nationales à leur demande au sujet de l’élaboration et de la révision de textes de lois relatifs à la SST et de l’amélioration, du renforcement et de la mise en place de systèmes nationaux de la SST, y compris pour les capacités de réglementation et de consultation et les connaissances techniques, ainsi que les capacités de formation.
  3. Donner des conseils pour la conception et l’exécution de projets et programmes pratiques de la SST, y compris en menant des études analytiques et autres sur les grands problèmes de la SST de la sous-région, en rassemblant, analysant et évaluant les informations disponibles (principalement des statistiques, des textes de lois et des matériels de formations dans les pays de la sous-région)
  4. Elaborer et encourager à élaborer des stratégies et des programmes novateurs pour mettre en place des systèmes efficaces de la SST à l’intention des groupes cibles classiques de la communauté de la SST (inspecteurs du travail, directeurs, travailleurs et représentants des travailleurs, personnel de la SST) et en étendant les activités de formation et d’information liées à la SST à des groupes vulnérables et à des secteurs d’activités dangereux.
  5. Donner des conseils sur la préparation de manuels et matériels de la SST destinés à différents groupes cibles et à des projets de la coopération pour le développement et sur l’élaboration de modules de formation en SST en fonction des besoins prioritaires des mandants, et en assurer la coordination.
  6. Mettre au point et promouvoir des dispositifs de mise en réseau entre pays de la sous-région en matière de la SST.
     
.

7. Etablir de bonnes relations de travail avec des partenaires clés tels que d’autres institutions des Nations Unies pour assurer la coordination des activités et éviter tout double emploi, ainsi qu’avec la communauté SST.
8. Fournir des avis techniques et conseiller les mandants pour qu’ils puissent améliorer leurs capacités de manière à rassembler, produire, traiter et diffuser des informations et connaissances liées à la SST en tant que moyen leur permettant d’identifier les priorités clés, d’élaborer des stratégies cohérentes et pertinentes et de mettre en œuvre des programmes nationaux efficaces de la SST.
9. Représenter le Bureau à des réunions de haut niveau et à d’autres réunions sur la SST et sur d’autres domaines s’y afférant, si nécessaire, qui se tiennent dans la sous-région.
10. Appuyer le Directeur du BP-Alger dans la supervision des fonctions de programmation et d’administration du BP-Alger en liaison avec le Bureau régional de l’OIT pour l’Afrique et du siège et dans ses fonctions de représentation auprès des mandants, des partenaires et notamment le système des Nations Unies.


Ces tâches spécifiques complètent la description générique établie par le BIT pour ce poste, à savoir:

 

Tâches génériques

1.    Concevoir et promouvoir un large éventail de programmes sur des sujets spécialisés. Ces tâches conduisent le titulaire à examiner, en second analyse des données, statistiques, informations ou principes directeurs complexes ou contradictoires au moyen de l’application exhaustive des principes en vigueur dans un domaine de spécialisation technique.
2.    Mettre au point et revoir un cadre institutionnel dans lequel les partenaires sociaux soient en mesures d’améliorer, mettre en œuvre et évaluer des programmes d’action de l’organisation efficaces et équitables.
3.    Fournir aux mandants de l’organisation des conseils pour l’élaboration de politiques relatifs au renforcement institutionnel, à l’application des normes internationales du travail et à la promotion des activités de la coopération pour le développement.
4.    Formuler et présenter des propositions de projets, rechercher les fonds nécessaires.
5.    Evaluer l’efficacité des activités de projet.
6.    Effectuer des missions consultatives techniques, de façon indépendante ou en collaboration avec d’autres spécialistes
7.    Diriger des séminaires, des ateliers, des réunions techniques et des cours de formation.
8.    Préparer des projets de recommandations et de lignes directrices qui feront l’objet de discussions et qui seront ensuite adoptées comme des Résolutions ou des Recommandations de l’organisation relatives aux domaines techniques pertinents.
9.    Rédiger des manuels ou des guides de formation sur des sujets pertinents.
10.    Diffuser des informations relatives aux programmes au moyen de publications et de communiqués de presse.  Assurer la représentation dans les réunions avec les organismes donateurs, dans les forums internationaux, régionaux et nationaux et réaliser des campagnes de sensibilisation
11.    Suivre et coordonner les recherches effectuées par les responsables techniques de rang inférieur et les collaborateurs extérieurs. 
12.    Apporter une contribution technique aux documents de bureau (réunions sectorielles, commissions techniques, réunions régionales et rapports de conférences.
13.    Participer aux examens tripartites des activités de la coopération pour le développement technique et aux réunions et conférences internationales.
 

Qualifications requises
Formation

Diplôme universitaire supérieur en ingénierie, en médecine, en sciences médicales ou dans les disciplines apparentées. 

Une formation en sécurité, santé du travail et management serait un avantage.
 

Expérience

Huit ans d’expérience au niveau national ou cinq ans au niveau international dans le domaine de la SST, et plus particulièrement de l’élaboration des politiques et des services consultatifs. Une bonne connaissance des techniques avancées de prévention des accidents et des maladies professionnelles est également requise. Une expérience pratique de l’utilisation de ces techniques dans les pays industrialisés comme dans les pays en développement serait un avantage.

Langues

Excellente maitrise du français et une connaissance pratique de l’anglais, la connaissance de l’arabe constituerait un atout.

Compétences

En plus des compétences essentielles du BIT, ce poste requiert:

Les compétences spécifiques sont les suivantes : Aptitude élevée à synthétiser les recherches et à tirer des conclusions empiriques sur des sujets apparentés. Aptitude à fournir des conseils avisés concernant les meilleures pratiques et à traiter de sujets plus larges en dehors du domaine de spécialisation. Aptitude à diriger des sessions de formation et à élaborer des matériels de formation, à formuler des propositions de projets, à évaluer et suivre des activités et projets de la coopération pour le développement et à rechercher des fonds. Aptitude à concevoir et à synthétiser des stratégies pour l’élaboration de programmes dans les Etats membres et à les présenter à des réunions de haut niveau. Aptitude avérée à la communication écrite et verbale. Aptitude à rédiger des documents techniques ou non, à engager et mener un dialogue sur les questions de la SST avec les gouvernements, les organisations d’employeurs et de travailleurs, les organisations non gouvernementales, d’autres institutions et des cadres supérieurs travaillant dans les domaines apparentés.  Aptitude à assurer une communication efficace entre les bureaux extérieurs et les programmes techniques du siège pour assurer la mise à jour des connaissances et la cohérence des actions menées. Aptitude avérée à prendre des initiatives tout en étant capable de travailler en équipe. Capacité et compétences en matière de gestion en général et de programmation en particulier.  Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et à adopter un comportement non discriminatoire et sensible aux considérations de genre.

 


 

Conditions d'emploi

  • Tout engagement et/ou prolongation de contrat est soumise au Statut du personnel et autres règles internes en vigueur. Toute offre d'emploi du BIT est subordonnée à la certification par le/la Conseiller/ère médical(e) du BIT selon laquelle l'intéressé est médicalement apte à remplir les exigences inhérentes et spécifiques du poste offert. Afin de confirmer une offre du BIT, le/a candidat(e) retenu(e) devra subir un examen médical.
  • Le contrat initial sera émis pour une période de vingt-quatre mois.
  • Le/la candidat(e) externe retenu(e) sera en période probation pour les deux premières années de son affectation.
  • Toute extension de contrat au-delà de la période probatoire est sujet à une conduite et performance satisfaisantes.

Pour plus d'informations sur les conditions d'emploi, veuillez consulter: https://jobs.ilo.org/content/International-FR/?locale=fr_FR.

 

Information importante

Les fonctionnaires de la catégorie des services généraux intéressés par ce poste sont informés que, s'ils sont sélectionnés, ils se verront offrir le traitement et les indemnités applicables au grade du poste auquel ils postulent, ce qui peut entraîner des modifications substantielles de leur rémunération nette. Conformément à l'article 3.4 du statut du personnel du BIT, le traitement d'un fonctionnaire, lors de sa promotion, ne peut en aucun cas être supérieur au traitement maximal du grade auquel il a été promu. Pour toute question ou précision, veuillez contacter votre partenaire RH à l'adresse suivante : hrpartner@ilo.org

 

Processus de recrutement

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT, ILO Jobs, à l'adresse suivante :  https://jobs.ilo.org/?locale=fr_FR. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

 

L'évaluation (qui peut inclure une ou plusieurs épreuves écrites et d'un entretien préalable basé sur les compétences) et les entretiens auront lieu, en principe, pendant les 3 à 4 mois suivant la date de clôture. Les candidat(e)s sont prié(e)s d'assurer leur disponibilité en cas de pré-sélection.

 

En fonction de la localisation et de la disponibilité des candidats, des assesseurs et des membres des jurys d'entretien, le BIT se réserve le droit d'utiliser des technologies de communication comme Skype, la vidéo ou la téléconférence, l'email, etc. afin de procéder à l'évaluation des candidats au cours des différentes étapes du processus de recrutement, y compris le centre d'évaluation, les tests techniques ou les entretiens.

 

Alerte à la fraude

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l'entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant des adresses email différentes de celles du BIT - ilo@.org - ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n'a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.