Partager cette offre d’emploi

Coordinateur (trice) National(e) de Projet - NOB

 

Grade: NOB  

No. du poste: DC/ABIDJAN/NO/2020/07
Date de publication: 23 Juillet 2020
Date de clôture (minuit, heure locale): 20 Août 2020

 

Job ID: 3963 
Départment: BR-Afrique 
Unité: BP-Abidjan 
Lieu d'affectation: Abidjan   
Type de contrat: Durée déterminée 

Durée du contract: 12 mois 


 

Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général.

 

Afin de pourvoir à ce poste par sélection directe le BIT invite les personnes intéressées à soumettre leur candidature en ligne avant la date limite citée ci-dessus.

 

Peuvent soumettre leur candidature:

  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l'Annexe I du statut du Personnel.
  • Les candidats/tes externes*

*Le processus de recrutement des fonctionnaires nationaux est soumis aux critères spécifiques de recrutement local et d'éligibilité. 

 

Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l'Organisation. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

 

*Conditions d'emploi pour les candidats externes: Conformément à la pratique en vigueur au BIT, le/la candidat/e extérieur/e sera normalement recruté/e au premier échelon de ce grade.

Introduction

Information générales sur le contexte dans lequel le professionnel travaillera: 

La période actuelle de crise liée à la COVID-19 souligne l’importance du rôle de la protection sociale dans l’atténuation de l’impact social et économique des chocs tels que cette pandémie, à travers le maintien du pouvoir d’achat et la prise en charge de chaque couche de la population. En Côte d’Ivoire, le Gouvernement et les collectivités territoriales ont rapidement adopté un ensemble de mesures restrictives pour limiter la multiplication du nombre de cas de COVID-19. Celles-ci ont cependant un impact sur le monde du travail notamment pour les entrepreneurs et les travailleurs du secteur informel étant donné leur poids démographique et leur vulnérabilité liée à la précarité de leurs activités économiques et de l’absence de protection par des mécanismes de protection sociale. Cette double crise sanitaire et socio-économique entraine pour une majorité d’entrepreneurs et de travailleurs du secteur informel un ralentissement, voire un arrêt, des activités avec pour conséquence une perte de revenus totale ou partielle. Elle confirme ainsi la forte vulnérabilité préexistante des travailleurs du secteur informel confrontés à un déficit important de travail décent. Parmi ceux-ci les femmes et certains groupes en situation de vulnérabilité tels que les travailleurs et travailleuses handicapés, les migrants et les réfugiés sont particulièrement impactés. Les femmes représentent une proportion considérable des emplois de l’informel. Le secteur informel est en effet l’unique accès à un emploi pour 90,4 pour cent des femmes actives. 

La Direction Générale de la Protection Sociale (DGPS) du ministère de l’Emploi et de la Protection sociale est l’un des principaux acteurs institutionnels des plans de soutien mis en œuvre face à l’impact de la COVID-19, avec pour objectif de veiller à la protection des travailleurs notamment du secteur informel durant cette période de crise. La DGPS a de plus élaboré le programme « Accroitre la couverture sociale des travailleurs du secteur informel dans le grand Abidjan » visant à accélérer la mise en œuvre des réformes initiées en Côte d’Ivoire dans le domaine de la protection sociale, notamment le déploiement de la Couverture Maladie Universelle (CMU) et du Régime Social des Travailleurs Indépendants (RSTI). Le RSTI vise à étendre la couverture sociale contre les risques vieillesse, maternité, accident du travail et maladie professionnelle gérée par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS). Cette couverture est complétée par le Régime général de base (RGB) géré par la Caisse Nationale d'Assurance Maladie de Côte d’Ivoire (IPS-CNAM) afin d’offrir aux travailleurs du secteur informel une protection sociale adaptée.

.

Dans ce contexte, la côte d’Ivoire est l’un des dix pays sélectionnés à travers l’appel à propositions visant à renforcer la réponse au COVID-19 par des mesures de protection sociale, organisé dans le cadre du programme d’Action Globale « Améliorer les synergies entre la protection sociale et la gestion des finances publiques » financé par la Commission européenne (EC/DEVCO). En Côte d’Ivoire, ce projet est mis en œuvre par l’OIT, en collaboration étroite avec la Délégation de l’Union européenne pour la Côte d’ivoire. Le présent projet vient en appui à la réalisation du programme de la DGPS en mobilisant l’expertise technique du BIT et en soutenant la construction d’un dialogue avec les organisations d’employeurs, de travailleurs et professionnelles  actives au sein du secteur informel pour la mise en œuvre des plans de soutien et l’extension du système de protection sociale post-COVID-19. Il contribuera ainsi Côte d’Ivoire à l’extension de la couverture de la protection sociale des entrepreneurs et des travailleurs de l'économie informelle. Pour atteindre cet objectif, le projet vise à appuyer les actions identifiées par la DGPS dans le cadre de la réponse national au COVID-19 ainsi que de son programme « Accroitre la couverture sociale des travailleurs du secteur informel dans le grand Abidjan ». Ce projet vise ainsi d’une part à utiliser les mesures d’urgence des plans de soutien du Gouvernement, face à la crise liée au COVID-19, afin d’améliorer la conception et le financement du système de protection sociale en Côte d’Ivoire et l’atteinte des Objectifs de développement durable 1 et 10. D’autre part, il contribuera au renforcement des capacités du gouvernement pour la conception, la mise en œuvre, le contrôle et le suivi des systèmes et programmes de protection sociale universels efficaces tenant compte de l’égalité des sexes et du handicap.

L'OIT cherche à recruter un(e) Coordonnateur(trice) national(e) de Projet pour assurer la mise en œuvre du projet au niveau de la Côte d’Ivoire. 

Le poste est basé à Abidjan, en Côte d’Ivoire, sous la supervision du Bureau de Pays de l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo. L'OIT est l'institution des Nations Unies qui a pour mission d'améliorer l'accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif, dans des conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité. Ses principales tâches consistent à promouvoir les droits au travail, encourager la création d'emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue dans la recherche de solutions aux problèmes du monde du travail.

Fonctions et responsabilités essentielles

Sous la responsabilité du Directeur du BP-Abidjan et de l’Equipe technique du Travail Décent, et en étroite coordination avec le Spécialiste de la Protection Sociale, le Coordonnateur(trice) national(e) de Projet sera chargé(e) de :

  • Mettre en œuvre le projet pour atteindre ses objectifs, assurer le suivi du plan de mise en œuvre et budget, préparer les rapports sur l’état d’avancement du projet, rapport final, appuyer l’évaluation ; négociation et évaluation des activités selon les méthodes de conception et gestion de projet.  
  • Revoir et analyser les avancées et résultats du projet; déceler les problèmes et proposer des solutions et des mesures correctives pour assurer la mise en œuvre effective et l’atteinte des objectifs du projet. 
  • Coordonner la mise en œuvre des activités avec les départements pertinents du BIT, le bailleur et les institutions chargées de l'exécution, les mandants de l’OIT et autres organisations ; préparer des notes d'information, des rapports périodiques et des données statistiques concernant le statut des activités.  
  • Assurer la programmation et une gestion administrative et financière efficace et efficiente du projet et de son budget.  
  • Rédiger des notes conceptuelles et termes de référence des activités, y compris pour les collaborateurs externes ; recruter des consultants et prestataires de services; préparer, assurer la mise en œuvre et suivi des contrats et autres accords administratifs et financiers.  
  • Commenter, réviser, éditer et publier les rapports techniques des consultants.
.
  • Assurer la visibilité du projet et de son bailleur; concevoir et organiser des activités de communication relatives au projet et à l’intervention du BIT dans le domaine de la protection sociale aux niveaux national, régional et mondial, y compris la création et mise à jour d’information sur internet, réseaux sociaux de l’OIT et du bailleur, des lettres d’information, etc… 
  • Planifier, organiser et participer aux missions techniques, réunions, ateliers et séminaires du projet ainsi qu’activités pertinentes pour le projet ; rédiger des discours et prendre la parole lors de réunions au nom de l'OIT ; rapporter les discussions.
  • Identifier, concevoir, organiser et participer aux activités répondant aux besoins de renforcement des capacités et formation des mandants de l’OIT et autres partenaires dans des domaines liés à la protection sociale.  
  • Participer et représenter l’OIT dans le Groupe thématique des partenaires techniques et financiers de la protection sociale, et coordonner les activités du projet et du BIT en matière de protection sociale dans le cadre des interventions du Système des Nations Unies. 
  • Identifier des opportunités de projets, participer à l'élaboration de stratégies, rédiger des propositions de projets, contacter de potentiels partenaires techniques et financiers pour la mobilisation de ressources pour ces projets.
  • Se tenir informé(e) et informer le Bureau, en particulier le Spécialiste de la Protection sociale, des discussions et évènements en lien avec la protection sociale et le travail décent en général en Côte d’Ivoire ; contribuer à la mise en œuvre du Programme Pays du Travail Décent en Côte d’Ivoire et exécuter d'autres tâches assignées par le supérieur hiérarchique. 
Qualifications requises
Formation

Diplôme universitaire de premier grade dans le domaine des sciences économiques et/ou sociales. 

Expérience

Deux à trois années d'expérience dans le domaine des politiques économiques et/ou sociales, de la protection sociale et/ou des politiques de réduction de la pauvreté. 

Langues

Excellente maitrise de la langue française à l’oral et à l’écrit.  Une bonne connaissance de la langue anglaise est un atout. 

Compétences

Bonne connaissance des techniques et méthodes de programme et budget ainsi que des techniques et des pratiques d'élaboration, d'administration et d'évaluation de projets. Bonne connaissance du rôle et des opérations des activités des organisations du système des Nations Unies en faveur du développement. Connaissance du règlement financier et des règles de gestion financière du bureau. Connaissance des activités et des priorités de l'ensemble du bureau. Aptitude à effectuer des analyses conceptuelles diverses nécessaires pour l’élaboration, l'administration et l'évaluation de projets. Excellentes aptitudes rédactionnelles. Aisance dans la communication orale et écrite. Excellentes facultés d'analyse. Aptitude à justifier les besoins et les stratégies pour la résolution de problèmes. Facultés de négociation. Bonne maitrise des outils informatiques. Bonnes facultés d'organisation. 


 

Processus de recrutement

 

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT à l'adresse suivante : https://jobs.ilo.org/. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

 

Les candidats évalués et considérés comme pouvant être recommandés mais qui n’ont pas été sélectionnés pour cet emploi vacant pourront se voir offrir une affectation sur un autre poste au même grade ou à un grade inférieur dans la mesure où lesdits candidats possèdent les qualifications minimales requises pour cet emploi.

 

Alerte à la fraude

 

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l'entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d'addresses email différentes de celles du BIT - ilo@.org - ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n'a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.