Partager cette offre d’emploi

Coordinateur(trice) national(e) de projet - NOB (DC)

 

Grade: NOB 

No. du poste: DC/ABIDJAN/NO/2022/26
Date de publication: 14 Septembre 2022
Date de clôture (minuit, heure locale): 04 Octobre 2022

 

Job ID: 9563 
Départment: BR-Afrique 
Unité: BP-Abidjan 
Lieu d'affectation: Abidjan   
Type de contrat: Durée déterminée 

Durée du contract: 12 Mois renouvellables 


 

Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général.

 

Afin de pourvoir à ce poste par sélection directe le BIT invite les personnes intéressées à soumettre leur candidature en ligne avant la date limite citée ci-dessus.

 

Peuvent soumettre leur candidature:

  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l'Annexe I du statut du Personnel.
  • Les candidats/tes externes*

*Le processus de recrutement des fonctionnaires nationaux est soumis aux critères spécifiques de recrutement local et d'éligibilité. 

 

Le BIT attache une grande importance à la diversité parmi son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons aussi celles de personnes handicapées. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d'un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org.

 

Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l'Organisation. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

 

*Conditions d'emploi pour les candidats externes: Conformément à la pratique en vigueur au BIT, le/la candidat/e extérieur/e sera normalement recruté/e au premier échelon de ce grade.

Structure organisationnelle et informations générales

L’Organisation internationale du Travail (OIT) est l'institution des Nations Unies qui a pour mission d'améliorer l'accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif, dans des conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité. Son mandat consiste à promouvoir les droits au travail, encourager la création d'emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue dans la recherche de solutions aux problèmes du monde du travail.

Ce poste est à pouvoir au sein de l’équipe du projet de coopération technique du projet « Programme intégré de recrutement équitable », phase 3. Le projet est un projet a portée globale, avec plusieurs composantes pays, dont celle de la Cote d’Ivoire gérée de manière décentralisée par le Bureau Pays de l’OIT à Abidjan (couvrant la Côte d’Ivoire) sous la responsabilité générale de la Branche des Principes et Droits Fondamentaux au Travail (FUNDAMENTALS) et de la Branche des Migrations (MIGRANT) au siège de l’OIT à Genève.

Le Programme intégré de recrutement équitable (FAIR) a été créé en 2015 en tant que programme global de l'OIT financé dans ses deux premières phases par la Coopération suisse au développement (SDC), afin de contribuer à la promotion de pratiques de recrutement équitables à l'échelle mondiale et dans des corridors migratoires spécifiques en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie du Sud.
FAIR a obtenu des résultats significatifs dans la promotion de pratiques de recrutement équitables pour les travailleurs migrants, les services publics et les acteurs du secteur privé. FAIR est actuellement le seul programme de l'OIT de portée mondiale consacré à la mise en œuvre de l'Initiative de recrutement équitable (FRI) de l'OIT, qui a lancé sa stratégie pour 2021-25.

La troisième phase de FAIR sera mise en œuvre en Tunisie, en Côte d'Ivoire, avec un accent sur le couloir de migration de la Côte d'Ivoire vers la Tunisie, la Tunisie vers les pays du Moyen Orient et du Golfe, et au Ghana (couloir vers le Moyen Orient), dans le couloir du Lesotho à l'Afrique du Sud, ainsi qu'au niveau global. 

La stratégie de projet se focalise sur la mise en œuvre de la Stratégie de l’OIT pour le recrutement équitable en région Afrique, s’appuie sur une triple approche : 1) établir des filières de recrutement équitables pour prévenir les pratiques abusives et l’exploitation des travailleurs migrants ; 2) fournir aux travailleurs migrants un accès à des informations fiables, à des services efficaces et faciliter l’accès à la justice ; 3) accroitre les capacités des acteurs du recrutement et de la migration à mettre en application les principes du recrutement équitable ; et, 4) conduire des recherches innovantes et diffuser les connaissances relatives au recrutement équitable par le biais des médias. Ces volets seront mis en œuvre par le biais de plusieurs initiatives au niveau des pays et à l’échelle mondiale.
Le poste sera basé au bureau de pays de l'OIT à Abidjan.

Mission principale et lignes hiérarchiques

En tant que membre de l’équipe du projet FAIR III, et dans le respect des exigences de la politique et des procédures établies par le BIT, le/la coordinateur/trice national de projet (CNP) sera responsable de la mise en œuvre du projet au niveau national, contribuant ainsi à l'exécution efficace des activités et résultats du projet.  Le/la CNP fournit des services professionnels complets aux fins de la conception, de l'exécution et de l’administration d'un large ensemble d’activités de projet. Ces services englobent l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de projet, ainsi que l’établissement de rapports sur ces activités. Le / la CNP fera la promotion des politiques de l’OIT dans les domaines techniques liés au projet et d’autres composantes de l’Agenda pour le travail décent de l’OIT. Il(elle) dispose d’un degré élevé d’autonomie dans l’exécution des tâches qui lui sont confiées. La supervision reçue est centrée sur la production des résultats ayant une incidence pour le projet et le bureau. 

Le/la CNP travaille sous la direction générale du Directeur du Bureau-Pays de l’OIT à Abidjan, et sous la supervision technique de la Conseiller/ère technique principal (CTP) du projet FAIR à Genève (FUNDAMENTALS Branch) et de la conseiller/ère technique (MIGRANT Branch). La CTP du projet FAIR assure aussi un rôle de gestion de la performance du/de la CNP.

Le/la CNP travaillera en étroite collaboration avec l’équipe du projet FAIR III dans les autres pays, notamment la Tunisie, dans le cadre de la facilitation du couloir de migration et de recrutement équitable de la Cote d’Ivoire en direction de la Tunisie. De même le/la CNP travaillera en étroite collaboration avec les équipes des autres projets de l’OIT en Côte d’Ivoire (notamment le projet AGRIDOM) afin de favoriser la plus haute intégrité technique des résultats du projet, tels qu’identifiés dans le document de projet. 

Il/elle bénéficiera également des conseils techniques des Spécialistes régionales en migration de main d’œuvre, et en en Droits et Principes Fondamentaux au Travail (FPRW), basées à Abidjan, ainsi que d'autres unités techniques du siège, du bureau pays et de l'équipe du travail décent à Dakar.  

Le/la CNP assurera la supervision du travail d'un certain nombre de membres du personnel recruté sur le plan national dans le bureau du projet à Abidjan, notamment un/e Assistant/e Administratif/ve et Financier/ère, ainsi que le recrutement et la coordination du travail des collaborateurs externes pour des activités au niveau national. 

Finalement, le projet FAIR bénéficie dans la troisième phase d’une structure de financement multiple, permettant à plusieurs bailleurs de contribuer au projet de manière complémentaire. Le/la titulaire facilitera la coordination avec les bailleurs de fond représentés au niveau national. 

Le poste sera basé au bureau de pays de l'OIT à Abidjan.

Relations de travail

Les contacts internes ont lieu avec le personnel et les responsables concernés dans les bureaux extérieurs, les bureaux de projet et au siège ; ils visent à établir et à entretenir des relations de travail efficaces, à échanger des informations et à s’entendre sur des questions de programmation. Le(la) titulaire fournit également des orientations concernant la gestion axée sur les résultats (GAR) et les normes applicables. 

Les contacts externes, en étroite coordination avec le Bureau Pays Abidjan, ont lieu principalement avec des administrations publiques, des organisations d’employeurs et de travailleurs, des institutions des Nations Unies, d’autres organisations internationales ainsi qu'avec des donateurs; ils visent à entretenir des relations de travail efficaces et à échanger des vues sur des initiatives de projet et des domaines de coopération.

Fonctions et responsabilités essentielles

Le/la Coordinateur/trice national/e de projet aura la charge de la mise en œuvre des activités prévues en Côte d’Ivoire dans le cadre du Projet FAIR III.

Planification et coordination

  • Examiner et analyser les priorités et plans nationaux de développement en matière de migration de la main d’œuvre, de lutte contre le travail forcé et de recrutement équitable, ainsi que les données socio-économiques, rapports et autres informations pertinentes.
  • Faciliter la mise en place du comité national de suivi/pilotage du projet FAIR, phase III, selon la composition définie dans le document de projet.
  • Assurer, en collaboration avec le Bureau Pays Abidjan, un échange d’information et une concertation régulière et efficace, et le cas échéant une coordination, avec les autorités nationales, les partenaires sociaux au sujet des activités prévues et leurs objectifs.
  • En étroite collaboration avec l’équipe de projet du siège (Genève) et en Tunisie, les conseillers techniques régionaux et le comité de suivi du projet à Abidjan, planifier les activités du projet en Côte d’Ivoire.
  • Coordonner les activités de mise en œuvre avec les principales parties prenantes nationales, en assurant la coordination avec les activités concernant le corridor de migration vers la Tunisie, en coordination étroite avec le/la CNP du projet en Tunisie.
  • Assurer une coordination efficace pour échanger en temps voulu des données financières, techniques et administratives avec l’unité programme et l’unité financière du bureau d’Abidjan, et l’équipe du projet à Genève.
  • Assurer le suivi avec le bureau régional, les mandants de l’OIT et les autres organisations, en vue d’accélérer la mise en œuvre du projet et d’atteindre les objectifs.

Gestion et contrôle

  • Créer des outils de gestion et de suivi de projet (ex : plan de travail) pour le projet FAIR en Côte D’ivoire, suivre l’avancée du projet et contribuer aux rapports destinés aux donateurs.
  • Assurer la gestion organisée de toute la documentation du projet, selon les instructions de la direction du projet et du/de la chargé/e de suivi et évaluation. 
  • Superviser la programmation et le contrôle des ressources, établir les prévisions budgétaires et les estimations de dépenses en analysant et en surveillant la situation des ressources par rapport aux activités planifiées et en faisant des recommandations à la direction pour prendre des mesures de correction.
  • Encadrer l’assistante administrative et financière du projet dans ses fonctions d’administration du budget décentralisé pour la Cote d’Ivoire, de rédaction de demandes de révision budgétaires, et de gestion des dépenses dans les délais prévus.
  • Rédiger les termes de référence pour les consultants et les prestataires de services, contrôler leur travail, veiller au respect des délais et approuver les paiements.
  • Effectuer des missions sur les sites du projet selon les besoins.

Conseil technique

  • Développer les recherches et publications du projet FAIR. Adapter le matériel de formation au contexte national pour renforcer les capacités et partager les connaissances.
  • Se tenir informé des publications institutionnelles et universitaires traitant du recrutement, du travail forcé et des migrations de main-d’œuvre, et chercher à identifier des synergies avec les projets de l’OIT et d’autres projets en cours.
  • Servir de personne ressource dans les ateliers techniques et les réunions stratégiques, au niveau national.
  • Communication 
  • Communiquer efficacement sur les objectifs, les activités et les résultats du projet, en préparant des documents, des rapports périodiques et des informations pour la page web de l’OIT consacrée au projet, ainsi que pour les autres plateformes numériques de l’OIT (tel que les sites de l’OIT sur le recrutement équitable). 
  • En étroite collaboration avec le chargé de communication du Bureau de Pays à Abidjan, assurer la visibilité du projet en rédigeant des communiqués de presse, des déclarations officielles et d’autres supports d’information publique, ainsi qu’en étant actif sur les médias sociaux (par exemple, en tenant un blog, en partageant des informations via Facebook et Twitter).
  • Assurer une communication avec les bailleurs du projet basé en Cote d’Ivoire, et fournir les informations nécessaires en temps voulu.
  • S’acquitter des autres tâches confiées par les responsables hiérarchiques.

Expérience et qualifications requises

Formation

Diplôme universitaire de premier cycle en économie, en sciences sociales ou dans un domaine apparenté et bonne connaissance des questions de développement, en particulier en Côte d’Ivoire. 

Expérience

Au moins trois années d’expérience dans la gestion de projet, la supervision, l’administration et la mise en œuvre des exigences des accords de subvention / coopération. 
Une expérience de travail dans le domaine de la migration et / ou droits humains ou droit du travail, travail forcé, traite des êtres humains, ou dans un domaine pertinent au niveau national.

Langues

Maitrise du français. La connaissance de l’anglais sera un atout. 

Compétences

  • Capacité avérée d'initier et de mettre en œuvre des programmes et des activités de coopération technique avec les mandants de l'OIT et les ONG, y compris en matière de négociation avec les gouvernements, les partenaires sociaux, les associations industrielles et de mobiliser le soutien des organismes donateurs internationaux.
  • Bonne connaissance du développement social et économique, y compris du travail et de l'emploi, des tendances dans le pays
  • Capacité à entretenir de bonnes relations de travail avec toutes les parties prenantes du projet et à maintenir des systèmes au sein des opérations du projet.
  • Capacité démontrée à gérer des projets de coopération technique d'organisations internationales.
  • Capacité à comprendre et à travailler efficacement avec les gouvernements, les organisations de travailleurs et d'employeurs, les organisations non gouvernementales et les agences des Nations Unies.
  • Capacité à mener des recherches orientées vers l'action et à rédiger des rapports techniques analytiques.
  • Aptitude à mener des discussions politiques et des processus politiques de haut niveau.
  • Bonnes aptitudes à la communication écrite et verbale pour plaider avec succès et mobiliser des actions visant à promouvoir le traitement équitable des travailleurs migrants.
  • Un engagement clair à intégrer le genre dans les activités du projet.
  • Capacité à diriger et à travailler en équipe et bonnes relations interpersonnelles.
  • Capacité à former et à guider le personnel.
  • Capacité à travailler sous la pression du temps et à respecter les délais.
  • Capacité à travailler dans des environnements diversifiés.
  • Maîtrise des logiciels informatiques de base (Microsoft Word, PowerPoint, Excel, Adobe Reader) et capacité à utiliser d'autres progiciels requis par le Bureau.
  • Capacité à travailler de manière autonome avec un minimum de supervision.
     

 

Processus de recrutement

 

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT à l'adresse suivante : https://jobs.ilo.org/. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

 

Les candidats évalués et considérés comme pouvant être recommandés mais qui n’ont pas été sélectionnés pour cet emploi vacant pourront se voir offrir une affectation sur un autre poste au même grade ou à un grade inférieur dans la mesure où lesdits candidats possèdent les qualifications minimales requises pour cet emploi.

 

Alerte à la fraude

 

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l'entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d'addresses email différentes de celles du BIT - ilo@.org - ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n'a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.